Rechercher
  • Hugo de Fenyi Rouvière

Le télétravail, la victoire du confinement



Nous l’évoquions dans notre post précédent, le Covid-19 aura un impact au long cours sur nos habitudes. A l’échelle professionnelle, la messe est dite : Jusqu’à présent réticentes, les entreprises ont pratiquement toutes largement adopté le télétravail. Et c’est parti pour durer.

Déjà plébiscité par les entreprises de la Tech, le télétravail était vivement critiqué dans beaucoup d’entreprises en France.

Mais nécessité fait loi et depuis le 16 mars, même les récalcitrants ont dû s’y résoudre.

Changement de paradigme

Et la circonspection, voire la méfiance, a cédé la place à une certaine satisfaction. Les Chefs d’entreprise récalcitrants y trouvant certains avantages : Outre les classiques gains de productivité pour les salariés abstenus de leurs 3h de transports, c’est aussi des économies d’échelle qui deviennent désormais possibles.

Les postes de travail et salles de réunion deviennent accessoires. Idem pour certains frais professionnels de déplacement : pass Navigo, essence, péage, voire véhicules de fonction et billets d’avion.

Cette prise de conscience a été rendu possible par l’utilisation massive d’outils digitaux :

Les plateformes de visio-conférence :

Le plus bel exemple est Zoom qui est passé de 10 millions à 200 millions d'utilisateurs quotidien malgré des failles de sécurité patentes dans son Système d’Information.

Facetime tire également son épingle du jeu. Il permet à 32 participants de rejoindre une discussion en visio. Certains auraient adoré être de la partie lors de la session Facetime de Bella Hadid. Facebook, à contretemps, a annoncé le lancement prochain de son application Rooms.

Les plateformes de gestion de projet


Déjà très prisées des entreprises de la Tech, ces outils sont devenus essentiels pour gérer les échanges entre salariés, au point parfois d’éclipser les sacro-saints emails.

Pour cela, Slack fait figure de précurseur avec sa solution intégrant de la visio. Mais l’entreprise doit faire face à un challenger de poids, Microsoft Teams, solution intégrée dans l’offre Microsoft 365 de la firme de Bill Gates. Aucun surcoût pour les clients de Microsoft. Et la solution proposée ressemble comme deux gouttes d’eau à son challenger (certains crient au plagiat).

Asana et Monday sont les petits poucets du cercle. Aussi efficaces l’un que l’autre, en particulier grâce à leur prise en main d’une simplicité enfantine.

C’est à ces outils (et l’implication de ceux qui les utilisent) que l’on doit le succès du télétravail.

A l’évidence, la mutation de nos méthodes de travail est enclenchée. Et les travailleurs tout autant que les employeurs y trouvent leur compte.


Les plus beaux jours du présentiel sont désormais très probablement derrière lui.

©2020 de Fenyi Conseil